Conseils pour l'élaboration
d'une promenade guidée

UNE CONVERSATION EN MARCHE

Les promenades de Jane sont davantage des conversations en mouvement que des visites guidées traditionnelles. Elles portent sur les quartiers et sur la manière dont les gens utilisent les villes. Offrez des informations intéressantes et encouragez les gens à donner leur opinion et à partager leurs histoires et anecdotes. Utilisez l'espace qui vous entoure afin de vous inspirer. Partager les responsabilités d'animation avec d'autres collègues est souvent une bonne idée et allège la charge de travail.

Il est très important d'agir en tant qu'hôte pour votre groupe. Si le groupe est restreint, commencez par une brève présentation de chacun des participants. Etablissez une ambiance amicale. Demandez aux personnes de rester regroupées afin qu'elles puissent vous entendre sans problème. Soulignez au groupe l'importance de ne pas bloquer les trottoirs pour les autres piétons.


PLANIFIEZ UN ITINERAIRE

Photocopiez une carte du quartier ciblé;, des options simples telles que des cartes de route, google earth et mapquest conviennent parfaitement. Pensez aux histoires, lieux et aux gens dont vous voulez parler, et tracez votre itinéraire. Six à dix arrêts durant une promenade qui dure environ une heure et demie est tout ce dont vous avez besoin. Voici quelques questions de départ qui devraient vous aider à planifier votre marche et ses points d'intérêt.

1. Quels sont les lieux importants de rencontre de votre quartier?

2. Quels sont les endroits dont vous êtes le plus fiers dans votre quartier?

3. Quels sont les espaces verts les plus importants?

4. Quels sont les raccourcis intéressants que vous prenez?

5. L'accès aux magasins et aux services est-il facile?

6. Est-il facile ou possible de marcher, faire du vélo, utiliser le transit ou conduire une voiture ?

7. Y a-t-il des édifices qui ont des marques ou des caractéristiques inhabituelles?

8. Y a-t-il des vieux bâtiments qui ont été reconvertis à de nouveaux usages?

9. Où vous sentez-vous le mieux?

10. Y a-t-il des lieux historiques importants dans votre quartier?

11. Quels sont les endroits non-sécuritaires? Pourquoi?

12. Quels sont les endroits qui vous déplaisent?

13. Y a-t-il des endroits qui concilient la mixité; des usages (commercial et résidentiel)?

14. Comment les piétons perçoivent-ils les édifices à partir de la rue?

15. Y a-t-il des endroits que vous aimeriez voir changer?

17. Y a-t-il un enjeu important sur lequel les gens devraient se pencher?

MISEZ SUR L'ECHANGE ET NON LE KILOMETRAGE

Les promenades de Jane font valoir la - marchabilité; - et le potentiel des villes et des quartiers. Ceci dit, elles ne doivent pas nécessairement couvrir un large territoire, il est d'ailleurs préférable qu'elles se concentrent sur des petits détails et des histoires locales. Elles sont un moyen de sortir et de découvrir quelque chose de nouveau sur les gens de votre communauté; sur ce qu'ils savent et veulent savoir. Ce n'est pas une initiativetouristique, alors laissez les résidents s'approprier le contenu et demandez-leur ce qui les intéresse dans ce quartier.

Suscitez l'implication de résidents ou des commerçants rencontrés sur le trajet. Posez-leur des questions sur les personnages, les habitués, les modèles et les rythmesde la rue (l'idée de Jane Jacobs du ballet de la rue). Vous pourriez vouloir vous arrêter dans un magasin, présenter au groupe une personne âgée qui possède un patrimoine d'histoires orales ou même rencontrer un politicien local afin d'avoir saperspective du quartier. Les raccourcis et les détails cachés sont toujours populaires.

C'est ce qui permet aux gens de se sentir chez eux, de connaître les routes des initiés, les secrets bien gardés et les ruelles. Essayez de maintenir l'équilibre entre les explications et la promenade. Il est plus facile d'être en mouvement qu'immobile. Les gens quitteront naturellement s'ils ont besoin d'une pause - ne soyez pas offensé.

Des sketchs et jeux de rôles peuvent ajouter une touche de créativité; et de nouveauté; à une marche. Demandez aux participants de lire un passage d'un écrivain local ou un extrait du journal du jour. Certains guides sont théâtraux et peuvent convoquer des gens en costumes sur le chemin pour animer le site...

Les photos historiques ou du matériel imprimé(faciles à trouver en ligne) sont toujours populaires. Essayez de commencer et de terminer votre promenade près d'un café ou d'un bistro pour que les gens puissent se réunir et continuer leurs discussions après la marche. Demandez aux gens s'ils connaissent ces endroits parcourus et s'ils ont des anecdotes personnelles à raconter. Vous seriez surpris de voir combien de gens ont des histoires fascinantes à raconter.

APPRENEZ A CONNAITRE JANE JACOBS

Vous n'avez pas besoin d'être familier avec le travail de Jane Jacobs pour organiser une marche, mais nous avons rendu ce processus plus facile avec quelques ressources en ligne et des bibliographies vous permettant d'en savoir plus. Aujourd'hui, beaucoup de ses idées sont de notoriété publique. Dans son livre - Déclin et survie des grandes villes américaines - (1961), elle préconisait l'appropriation de la ville par ses résidents selon une approche orientée sur les quartiers àéchelle humaine plutôt que l'amé;nagement centré sur la voiture.

Elle préconisait aussi la valorisation de l'héritage des bâtiments et privilégiait la densité urbaine dans une optique de durabilité.

Nous vous encourageons à en apprendre davantage sur les idées de Jane Jacobs et de les incorporer librement à votre marche : amenez un de ses livres, faites lire quelques passages aux participants, observez le - ballet du trottoir -, discutez de la signification d'un - usage mixte -
dans le contexte local, etc.

Nous avons rendu disponible une brève biographie de Jane Jacobs sur notre site web qui reflètent ses principaux concepts et qui illustrent la théorie et des exemples. Nous avons aussi à votre disposition des ressources bibliographiques et des conseils à vous offrir pour des exercices qui favorisent la participation afin d'explorer l'utilisation des espaces publics, des trottoirs, l'aménagement et les déplacements.

PARLEZ FORT OU UTILISEZ UN MICROPHONE

Malheureusement, nous ne pouvons pas fournir de microphones ou de mégaphones aux guides des promenades, mais nous vous encourageons à les emprunter ou vous procurer votre propre équipement. Pour les groupes supérieurs à 20 personnes, l'usage d'un microphone est préférable. Janeswalk.net recommande un appareil à piles qui combine le micro et l'amplificateur (Sky Model WAP-50) pour environ 50$. Ces appareils se trouvent dans les magasins électroniques connus et en ligne.

Si vous n'avez pas de microphone, vous devez être face aux gens quand vous leur parlez et former un groupe compact en évitant les endroits bruyants. Vous pouvez faire monter les participants sur des marches pour un effet - amphithéâre -. Vous pouvez aussi grimper sur quelque chose et vous tourner vers le groupe. Ne soyez pas timides; vous êtes l'hôte et vous devez favoriser les interactions et la prise de parole des participants.